2018-7142 – Ingénieur(e) R&D Matériaux et Contrôle non-destructif – DNAQ H/F


Mots clefs: , , , , , , ,

2018-7142 – Ingénieur(e) R&D Matériaux et Contrôle non-destructif – DNAQ H/F

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l’innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :

. la défense et la sécurité

. l’énergie nucléaire (fission et fusion)

. la recherche technologique pour l’industrie

. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-7142  

Description de la Direction

CEA Tech est un acteur majeur de l’innovation en France et dans le monde ayant pour mission de produire et transférer des technologies innovantes vers l’industrie afin d’assurer sa compétitivité. Au départ tourné vers les énergies nucléaires, le CEA s’est fortement diversifié pour devenir incontournable sur les domaines des :
• Micro et nanotechnologies
• Nouvelles technologies pour l’énergie et la mobilité
• Systèmes numériques intelligents et robotiques
• Nouvelles technologies pour l’information et la communication

Description de l’unité

Le Laboratoire Ondes et Matière d’Aquitaine (LOMA) est une unité de recherche mixte, rattachée à la fois au CNRS et à l’université de Bordeaux. Ses activités de recherche visent à explorer et à caractériser les propriétés physiques de la matière des points de vue fondamental et appliqué, théorique et expérimental. Il dispose d’une visibilité internationale en Physique de la Matière Molle et de la Matière Condensée, en Photonique, en Science des Matériaux et en Biophysique.

Dans le cadre de son initiative nationale de soutien à l’industrialisation du pays grâce à l’innovation, le gouvernement a notamment souhaité s’appuyer sur CEA Tech, en lui demandant de déployer dans plusieurs régions françaises des activités de diffusion technologique auprès des entreprises.
Ce transfert permet de renforcer la compétitivité des entreprises françaises

L’équipe « Photonique et Matériaux » du LOMA s’intéresse au développement de la photonique en lien avec l’élaboration et la caractérisation de matériaux innovants. Ses activités concernent notamment l’étude des processus ultrarapides en phases solide ou liquide, la plasmonique, l’optique non-linéaire et singulière, la thermo-imagerie, la spectroscopie et l’imagerie térahertz, etc.

C’est dans ce contexte inédit d’innovation et de développement, que des équipes se forment et que nous recrutons un(e) Ingénieur(e)-chercheur R&D spécialisé(e) dans l’étude des Matériaux et le contrôle non-destructif pour la région Nouvelle-Aquitaine.

Description du poste

Domaine

Instrumentation, métrologie et contrôle

Contrat

CDD

Intitulé de l’offre

Ingénieur(e) R&D Matériaux et Contrôle non-destructif – DNAQ H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

24 mois

Description de l’offre

L’ingénieur recruté sur le poste travaillera sur deux sites aux compétences complémentaires : le LOMA à Talence et la plateforme CEA Tech à la cité de la Photonique à Pessac. Dans le cadre de la mise en place d’un nouveau projet soutenu par la région Nouvelle Aquitaine, le travail à réaliser concerne l’optimisation des propriétés spatiales de sources de rayonnement térahertz (THz), domaine spectral qui s’étend entre l’infrarouge lointain et les micro-ondes. L’objectif de ce travail vise à exploiter de manière efficace l’imagerie THz étendue pour le Contrôle Non-Destructif (CND) de pièces industrielles en céramiques, en collaboration avec la société i2S (Pessac) et le Centre de Transfert de Technologies Céramiques (CTTC) de Limoges. Ceci permettra de proposer aux industriels un nouvel outil de contrôle des céramiques, en lieu et place des techniques existantes telles que les RX ou les ultrasons. Pour atteindre cet objectif, le candidat devra développer la première chaine de mesure THz basée sur un dispositif d’optique adaptative compatible avec les fréquences du rayonnement mises en jeu. Les travaux se partageront entre des travaux expérimentaux (pilotés par le LOMA) et des travaux applicatifs (pilotés par le CEA Tech, la société i2S et le CTTC). Ils concerneront la mise au point des techniques de correction et mise en forme de front d’onde des sources THz. Les avancées des travaux seront caractérisées sur les sources THz du CEA Tech avant l’utilisation finale dans un cadre industriel.

Profil du candidat

Le domaine de compétences de l’ingénieur R&D recruté sur le poste concernera :
• l’optique et la photonique en général (sources de rayonnement continu ou impulsionnel à bases de lasers), la caractérisation et la mise en forme de faisceaux lumineux (amplitude, phase, domaines spatial, spectral et temporel) utilisation et contrôle d’un miroir déformable),
• la caractérisation de matériaux par des techniques de spectroscopie (transformations de Fourier),
• l’imagerie en général (montage expérimental d’un banc d’imagerie, optimisation des performances d’une caméra THz, acquisition et traitement des données à l’aide d’outils numériques spécialisés (Labview)).

Localisation du poste

Site

Autre

Localisation du poste

France, Aquitaine

Lieu

BORDEAUX

Demandeur

Disponibilité du poste

01/11/2018

Cliquez ici pour postuler à cette offre

2018-7439 - CDD-Technicien maintenance équipements H/F
2018-7058 - Stage Ingénieur Instrumentation - DOCC H/F